top of page

Les eaux souterraines, vont-elles s'épuiser ?

Dernière mise à jour : 16 août 2023


Qu'est-ce que l'eau souterraine et pourquoi est-elle importante ?

Les enfants de l'illustration le savent : l'eau souterraine est de l'eau douce stockée sous terre. La science la définit comme de l'eau qui existe sous terre dans des zones saturées sous la surface terrestre (USGS). Les zones saturées sont les zones où l'eau se mélange au sable et au gravier ou remplit les fissures et les cavités de la roche sous la surface.

Les eaux souterraines sont une source majeure d'eau potable. Près de 300 millions d'Américains obtiennent leur eau des systèmes publics d'eau potable. Et la plupart de ces systèmes utilisent les eaux souterraines comme source d'eau. Y avoir accès est indispensable. Mais comment est-elle arrivé là ?


Sources et utilisations des eaux souterraines ?

La science sur la façon dont les eaux souterraines sont rechargées évolue. Pourtant, on nous dit que les eaux souterraines ne se reconstituent que par le cycle atmosphérique de l'eau. On nous apprend que l'eau à la surface de la Terre s'évapore en vapeur d'eau qui monte dans le ciel pour devenir une partie d'un nuage qui flottera avec les vents, libérant finalement de l'eau vers la Terre sous forme de précipitations(USGS).


Alors que ce qui précède décrit correctement le cycle atmosphérique de l'eau, il y a de plus en plus de preuves scientifiques que ce n'est qu'une partie de l'histoire de l'eau de la planète Terre.


En fait, une étude récente suggère que les eaux souterraines sont le plus grand réservoir d'eau continental, devant les calottes glaciaires et les glaciers mondiaux. Donc, il ne semble pas que les eaux souterraines s'épuiseront de sitôt.


L’eau souterraine est facile d'accès lorsqu'elle émerge naturellement comme une source d’eau. Nous pouvons puiser là-dedans ou plus loin en aval. Dans les régions plus arides, les eaux souterraines sont pompées depuis les profondeurs. Cela peut se faire en creusant un puits à la main ou en forant à l'aide de machinerie lourde.


Aux États-Unis, 40 % des eaux souterraines sont utilisées pour l'approvisionnement public. Le reste va à l'agriculture et à d'autres industries gourmandes en eau. Ceux-ci comprennent la fabrication de peintures et de revêtements, la fabrication d'alcalis et de chlore, les papeteries, les viticulteurs, les producteurs de pesticides et d'autres produits chimiques agricoles.


Cette forte demande en eau et le rejet de ces produits dans l'environnement créent des défis majeurs. L'un d'eux est la contamination des nappes phréatiques.


Pollution des eaux souterraines

La Groundwater Foundation (Foundation des Eaux Souterraines) rapporte que la moitié de notre eau potable provient de l'eau de puits. Cela fait de la contamination des eaux souterraines une préoccupation majeure. Les rapports le décrivent souvent comme un problème isolé ou local. Pourtant, il est encore difficile d'estimer l'étendue de la contamination au niveau national. Le manque déclaration et le manque de ressources pour surveiller la qualité des eaux souterraines aggravent les choses. Il est également très difficile et souvent trop coûteux de nettoyer des aquifères pollués. De plus, les lois et réglementations visant à lutter contre la contamination des eaux souterraines ont souvent des objectifs inavoués. Il existe de nombreuses sources de pollution des eaux souterraines telles que :

  • Des réservoirs de stockage contenant des carburants, des produits chimiques et d'autres types de liquides qui sont stockés au-dessus ou en-dessous du sol

  • Les fosses septiques pour l'évacuation des eaux usées utilisées par les maisons résidentielles ou d’autres bâtiments et qui ne sont pas reliées à un réseau de traitement des eaux usées

  • Des déchets dangereux non contrôlés provenant de sites de déchets dangereux abandonnés et non contrôlés.

  • Les décharges où nos déchets sont emportés et enterrés

  • Les sels de voirie pour améliorer les conditions routières pendant la saison froide

  • Des produits chimiques utilisés pour fabriquer des herbicides, des pesticides, des engrais et d'autres produits utilisés dans les foyers et les entreprises

  • Des contaminants atmosphériques de la pollution de l'air qui s'accumulent dans les masses d'eau de surface

Des méthodes efficaces pour traiter nos déchets ne sont pas en place. Il y aura toujours une prochaine fuite. Tant que notre approvisionnement en eau dépendra essentiellement des précipitations, les choses ne s'amélioreront pas. Mais il y a une alternative.


Eau souterraine et eau primaire

C'est à ce moment qu'il faut parler d'eau primaire. Par rapport à l'eau souterraine décrite ci-dessus, l'eau primaire présente quelques avantages :

  1. Ses eaux ne proviennent pas ou ne se connectent pas au cycle atmosphérique de l'eau (voir sous Sources et utilisations des eaux souterraines ci-dessus). Cela ne vient pas de la pluie. Au lieu de cela, l'eau primaire provient bien en dessous des zones saturées, profondément dans le manteau terrestre. Et il y en a en quantité supérieures à un océan.

  2. Aussi appelée eau juvénile ou eau magmatique, l'eau primaire est une source d'eau régénérative. Elle est perpétuellement créée sous haute pression dans la croûte terrestre. À l'échelle humaine, l'eau primaire ne s'épuisera jamais.

  3. L'eau primaire est sous pression. Elle trouve son chemin à travers les failles et les fissures, traversant parfois la surface comme une source. Des exemples de sources d'eau primaire sont la source de Figeh en Syrie, le puits de Montezuma en Arizona ou les sources du mont Whitney en Californie.

  4. Contrairement aux eaux souterraines, l'eau primaire n'est pas affectée par les précipitations et les sécheresses. Elle est perpétuellement créée au plus profond du manteau terrestre. Ce fait devrait calmer les alarmistes de la pénurie d'eau et est une bonne nouvelle pour la sécurité de l'eau dans le monde.

  5. L'eau primaire est exempte de contamination par l'activité humaine. Elle n'a jamais fait partie du cycle hydrologique atmosphérique. L'eau primaire n'a jamais été exposée à la pollution de l'air d'origine humaine, à la pollution du sol ou aux radiations des essais nucléaires.

  6. L'eau primaire est indépendante du niveau de la nappe phréatique locale. Un puits d'eau primaire peut être plus profond ou moins profond que la nappe phréatique environnante. Cela signifie que les allocations locales d'utilisation de l'eau ne sont pas pertinentes car le prélèvement d'eau à partir d'un puits d'eau primaire n'a pas d'impact sur les niveaux des nappes phréatiques.

Pour toutes les caractéristiques ci-dessus, en termes de qualité, d'accessibilité et de fiabilité, l'eau primaire est supérieure à l'utilisation d'eaux souterraines potentiellement contaminées et limitées. Alors comment accéder à l'eau primaire ?


Découverte de l'eau primaire

Parfois un sourcier peut être tout ce dont vous avez besoin pour trouver de l'eau. Mais pour être sûr que c'est de l'eau primaire, un processus spécial et l'équipement d'exploration adéquat est nécessaire. Cela commence généralement par la collecte de données de projet pertinentes. Vous rassemblez des cartes topographiques et géologiques ainsi que tous les forages de puits d'eau existants ainsi que les rapports hydrochimiques de la région.


L'étape suivante est une cartographie des linéaments et une analyse des traces de fracture. Cela se fait à distance et permet d'identifier les failles, les fissures et les zones de fracture.


Ensuite, une équipe équipée d'un système géophysique pour l'étude d’une large zone est envoyée sur place. Cela peut se faire à pied, dans un véhicule ou même à partir d'un drone. L'équipement utilise un compteur à scintillation gamma ainsi qu'un dispositif sismique passif. Cette méthode détermine les emplacements des zones de fracture humides et des zones sèches.


Après analyse de ces données, des sites spécifiques peuvent être validées pour le forage. Un travail de forage précis produira un puits d'eau potable propre, renouvelable et durable.

"A aucun moment l'eau n'est statique. Elle change constamment de forme. C'est soit un liquide ou un gaz, ou bien elle est lié sous forme cristalline dans les roches et les minéraux. Le cycle du gaz au liquide au cristal se répète encore et encore. L'oxygène et l'hydrogène se combinent sous les forces électromécaniques de la Terre pour former de l'eau liquide. Non seulement de l'eau se forme constamment dans la Terre, mais aussi des roches, des minéraux et du pétrole. Ce que je cherche, c'est de l'eau à l'état liquide." -Stéphan Riess (1898 - 1985)

Conclusion

Le volume des eaux souterraines n'est pas limité par le cycle atmosphérique de l'eau. Cette limitation alimente des croyances de pénuries. Cela alimente le récit selon lequel notre approvisionnement en eau potable se limite à l'eau qui tombe du ciel. Chaque année, il y a de plus en plus de preuves que la Terre elle-même génère de l'eau profondément sous terre. L'eau primaire fait et a toujours fait partie du cycle hydrologique de notre planète.


De nombreuses crises locales et mondiales de l'eau peuvent être résolues en prenant en compte l'eau primaire comme solution. Cette ressource renouvelable ne peut plus être ignorée et n'importe qui peut obtenir sa propre enquête d’eau primaire. Alors pourquoi ne pas trouver si votre terrain ou votre maison est situé à proximité d'une source d'eau propre et renouvelable ?


60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page